Archives de Tag: vins

En passant

Une soirée toute en surprises pour cette fin d’année.
Grands vins, musiques et mystères à découvrir.
Jean-Jérôme Carre, nouveau venu dans l’équipe, animera sa première soirée aux côtés d’Elsa.
Exceptionnellement vous n’en saurez pas plus…

Participation membre A Wine Day : 40 euros*
Participation non membre : 50 euros

Accords mets vins sur base de produits de terroir.

16 rue de Naples 75008 Paris – 19:30

musique et vin

Avec Elsa Fortin et Jean-Jérôme Carre

*A noter que notre soirée de fin d’année traditionnellement autour du champagne initialement prévue
avec les magnifiques Champagnes Roederer est reportée au Printemps.
Nous vous communiquerons les dates prochainement.

Blind Taste. Votre soirée de fin d’année le 15 décembre 2011.

Publicités

Musique&Vin devient partenaire du club d’abonnés du Château de Versailles

Par défaut

http://www.chateauversailles.fr/abonnement/un-an-a-versailles/programmation-culturelle/toutes-les-offres-et-les-/offres-exclusives-du-mois-1

Les Plaisirs du vin : de charmantes séances de dégustation autour de vins à découvrir…

Par défaut

Après la séance d’intiation autour des vins de Loire, puis celle autour des vins liquoreux, nous aborderons en janvier les vins d’Alsace.
4 vins seront présentés et dégustés. Les pains de la maison Kaÿser accompagneront vos verres.

Georges Lepré officiera pour le plus grand plaisir des présents…

Pour s’inscrire : contact@musique-et-vin.fr
Participation : 29 euros.

Prolongez votre soirée…

Par défaut

Une fois la soirée terminée, vous pouvez retrouver ici tout le programme des œuvres jouées et des vins dégustés. Il suffit d’utiliser votre mot de passe qui vous sera envoyé par mail. Des articles seront également ajoutés au fur et à mesure de l’année sur chaque thème de soirée, avec la volonté de prolonger les instants passés ensemble.

Emmanuel Krivine : «Musique et vin doivent communier ensemble»

Par défaut

Violoniste formé par Yehudi Menuhin, Emmanuel Krivine, grand amateur de vin, devint chef d’orchestre après une rencontre avec Karl Böhm. Patron de l’Orchestre national de Lyon, il dirige aujourd’hui celui du Luxembourg.

Le vin a-t-il toujours joué un rôle important dans votre vie ?

Emmanuel KRIVINE.   J’ai acheté mes premiers flacons sur les conseils du caviste Jean Baptiste Chaudet, puis avec Steven Spurrier, avec Tim Williamsson, aux Caves de la Madeleine, qui gardaient aussi mes vins, et enfin à Grains Nobles, un club de dégustation à Paris où j’ai eu la chance de suivre des dégustations fabuleuses. Je suis abonné à La Revue du vin de France depuis trente-huit ans.

Quelles sont vos bouteilles mémorables ?

J’en ai tellement, tellement qui m’ont donné tant d’émotion, avec tant de personnes, qu’il m’est impossible de les citer. Aujourd’hui, j’habite en Bourgogne où je me régale avec les Lafarge et les Pierre Morey. Les Médeville (château Gillette) que j’ai rencontrés à l’occasion d’un concert à Saint-Jean de Luz me procurent des sauternes d’anthologie. Tous les vins m’intéressent. Ma femme, qui est fille et sœur d’œnologue, m’accompagne dans cette quête perpétuelle.

Le vin est-il incompatible avec la musique ?

Pas du tout ! Le vin comme la musique sont en quête de l’absolu, une perfection qu’on n’atteint jamais, heureusement, sinon on se retrouverait avec le Dr Faust. Mais je suis inquiet : aujourd’hui, on ne peut plus fumer tranquillement un havane ou boire un grand vin, demain on nous dictera les morceaux de musique à jouer. Pourtant, si les mots sont trop pauvres pour communiquer toutes les sensations que l’on ressent tant en musique que dans le vin, on peut et même on doit toujours communier ensemble.

Propos recueillis par Bernard Burtschy